Chronologie 2e DB – 1943-1945

La 2ème D.B. dans l’Histoire…

1943
  • 1941
    Afrique, aux origines 1943

    1941-1943 - L’épopée africaine

    1941 - 1943 Le capitaine de cavalerie Philippe de Hauteclocque, prenant le nom de Leclerc, rejoint l’Afrique pour continuer la lutte contre l’ennemi. Le 27 août, nommé gouverneur du Cameroun, il rallie une partie de l’Afrique équatoriale française à sa cause

  • 24
    Témara (Maroc) août 1943

    24 août 1943 - 24 août 1943

    Création de la 2e DB

  • 10
    Casablanca (Maroc) avril 1944

    10 avril 1944 - 10 avril 1944

    Embarquement de Casablanca pour l'Angleterre

  • 3
      juillet 1944

    3 juillet 1944 - 3 juillet 1944

    Angleterre 1944, Le 3 juillet, sous un ciel bas distillant une pluie fine et pénétrante ( « it’s very nice weather, isn’t it ? » ) une nouvelle prise d’armes rassemble la totalité de la division. Le général Koenig remet à chaque régiment, chaque bataillon, chaque groupe d’artillerie un drapeau ou un étendard à son chiffre.

  • 1er
    Utah-Beach - Saint Martin de Varreville (Manche) août 1944

    1er août 1944 - 1er août 1944

    Débarquement en Normandie

  • 22
      août 1944

    22 août 1944 - Rambouillet

    LE 21 août, nous étions toujours devant Argentan. Glissant derrière nous, l'armée américaine avait progressé jusqu'à Dreux et jusqu'à Chartres, poussé des reconnaissances vers Rambouillet. Puis, tandis que de Dreux notre XVe Corps (sans nous) attaquait droit au nord et coupait la Seine à Meulan, on voyait au sud la tache des reconnaissances blindées toucher le fleuve vers Fontainebleau. Le commandement américain soumettait ses décisions à la froide raison militaire, débordait Rouen, puis Paris. Paris : pour nos alliés, objectif impersonnel et difficile, émiettant les colonnes dans les dédales interminables de ses banlieues, déversant sur leurs pas les torrents inconnus de sa population.

  • 23
      août 1944

    23 août 1944 - Paris – Hôtel de Ville

    Dans la soirée, des éléments de reconnaissance parviennent au pied de l'Hôtel de Ville.

  • 24
      août 1944

    24 août 1944 - Paris 24 août 1944

    Les combats du 24  Ordre pour ce jour-là : «S’emparer de Paris…» Les colonnes s’ébranlent au petit jour dans la pluie. Les deux groupements ne se réuniront plus que le lendemain au rond-point des Champs-Elysées. Pour suivre avec le Général celui du colonel Billotte, qui, en défilant par Limours et Arpajon, va rejoindre la grand’route d’Orléans, nous devons d’abord nous […]

  • 25
    La capitulation du « Gross Paris » août 1944
    France-Libre

    25 août 1944 - Paris- 25 août 1944

    La capitulation du « Gross Paris »

  • 28
    Hiver 1944-1945 janvier 1945

    28 janvier 1945 - Alsace

    L'Alsace et l'Allemagne. De la prise de Strasbourg, le 23 novembre 1944, à la capitulation allemande, le 8 ami 1945, se déroulent de durs combats, les allemands luttant jusqu'au bout. Cette période sera très meurtrière. L'ennemi envoie des renforts et organise sa défense dans la poche de Colmar. L'hiver 44-45 est dur pour les hommes : c'est la neige et le feu. A cause de la contre-offensive allemande dans les Ardennes, la 2e DB est envoyée au nord des Vosges et Strasbourg est menacé. Fin janvier, la 2e DB revient en plaine et sous le commandement de la 1ère armée du Général de Lattre de Tassigny, livre de durs combats dans des conditions climatiques extrêmes, dont ceux pour le village de Grussenheim, le 28 janvier sont le point d'orgue.

  • 10
      avril 1945

    10 avril 1945 - Royan

    Après le déminage par les résistants français qui ouvre la voie aux blindés de la 2e D.B., et un pilonnage par la flotte de haute mer et par 210 pièces d’artillerie sur les défenses côtières de Saint-Sordelin et des Ajoncs, l’attaque sur l’axe Médis-Royan est arrêtée par les ouvrages fortifiés et minés de Belmont, qui ont survécu à ce déluge […]

  • 4
      mai 1945

    4 mai 1945 - Berchtesgaden

    A la mi-avril, le général Leclerc et sa division participent aux opérations en Allemagne. La 2e DB pénètre le 4 mai 1945 à Berchtesgaden ; le drapeau français est hissé sur la demeure d'Hitler au Berghof et son chalet au Nid d'Aigle. Le bilan de la campagne d'août 1944 à mai 1945 est de 1687 tués et 3300 blessés

1946
Print Friendly, PDF & Email